« La distance qui nous sépare » de Renato Cisneros (Ed Christian Bourgeois éditeur)

« La distance qui nous sépare » de Renato Cisneros (Ed Christian Bourgeois éditeur)

Archéologie familiale et portrait de la junte militaire péruvienne, un grand courage et un souffle unique. Un roman puissant, passionnant ! – Sophie

Dans la grande tradition de la littérature sud-américaine, au réalisme plus réel que magique, avec une volonté de vérité et de réconciliation, Renato Cisneros, né à Lima en 1976, écrit le roman d’une histoire privée : comment admettre la figure d’un père oppresseur qui échappe à toute forme de légalité ? Dilemme d’un fils devant la personnalité d’un géniteur sévère mais aimant au quotidien et celle d’un père dictateur, Luis Cisneros Vizquerra (1926-1995), dit El Gaucho, compagnon de guerre de Videla et Pinochet, que le fils découvre au fil du récit. Renato Cisneros dévoile aussi un séducteur passionné de littérature qui jouissait des plaisirs de la vie.

Traduit de l’espagnol (Pérou) par Serge Mestre

23 euros

320 pages

Share This Post