« Petite fleur (jamais ne meurt) », Iosi Havilio (éd. Denoël)

« Petite fleur (jamais ne meurt) », Iosi Havilio (éd. Denoël)

Mais où veut-il nous emmener ? Laissez-vous porter par ce récit aussi étrange qu’addictif sur les déboires d’un couple en pleine crise de nerfs ! Un régal ! Sophie

Quand José perd son travail, le fragile équilibre de son existence se brise en mille morceaux. Guillermo, son voisin, homme charismatique à qui tout réussit, lui propose un jour de passer chez lui afin de faire plus ample connaissance. Les deux hommes sympathisent et boivent du bon vin en écoutant du jazz. Mais ce qui avait commencé comme une soirée tout à fait amicale tourne au bain de sang : lorsque José entend Petite Fleur, standard de Sidney Bechet, il est pris d’une irrépressible envie d’assassiner son nouvel ami.
Pourtant, le lendemain, à la stupeur de José, Guillermo passe devant sa fenêtre en sifflotant, plus éclatant de santé que jamais… Comme si l’accès de folie de la veille n’avait pas eu lieu.

Traduit de l’espagnol (Argentine) par Margot Nguyen Béraud.

118 pages / Prix : 13.00 €

Share This Post